La stimulation ovarienne - mon expérience

 

J'aimerais vous faire part de mon expérience personnelle, durant ma stimulation et ponction ovarienne, de mes doutes, de mes peurs, de mes douleurs, de mes agréables surprises. 

 

Tout d'abord, je dois vous préciser que mon désir d'avoir un enfant n'est certainement pas comme le vôtre. 

J'ai décidé de faire vitrifier mes ovules (congélation), en vue d'un possible usage dans le futur. La congélation des ovules permet de garder la qualité intacte (à 98% des cas après décongelation) grâce à la technique de vitrification. 

 

Malgré cela, le processus est le même: Pendant une dizaine de jours, je dois faire une série de piqûres d'hormones dans le ventre, des échographies vaginales tous les deux jours et supporter mes sautes d'humeur. Et passer à la salle d'opération pour faire la ponction des ovaires pour y aspirer les ovules matures.  

 

Quelques jours après mes règles venues naturellement, j'ai commencé à prendre des piqûres de FSH (Follicle stimulating Hormon) pour stimuler les follicules ovariens (ces petites poches qui contiennent les ovules). 

 

GONAL F 900 

j'ai commencé à prendre le Gonal F 900. C'est un stylo très facile à utiliser. Il suffit de changer la jauge jusqu'au dosage désiré (dans mon cas, j'ai commencé avec une dose de 300 unités). Il faut nettoyer la zone du ventre avec de l'alcool, sous le nombril, prendre une petite poignée d'amour et à 90º, injecter la très fine aiguille ainsi que le dosage désiré d'hormone. j'avais sincérement des appréhensions quant aux piqures. Mais j'étais très fière de moi après ma première piqûre, toute seule comme une grande. Et elle ne m'a même pas fait mal.

Je me suis faite une injection chaque jour, à la même heure, durant environ 10 jours. Les derniers jours, ils m'ont conseillé de diminuéer le dosage à 225 unités internationales,